Pauline SABOURAUD

IMG_7855

Six mois à l’ACPhfmi et je ressors de ce stage en ayant particulièrement mûri à la fois personnellement mais aussi professionnellement.

Personnellement, parce que ce stage m’aura permis de rencontrer de nouvelles personnes et de comprendre à quel point le travail et la bonne relation d’une équipe sont des points primordiaux pour un travail efficace, parce que j’ai pu apprendre à gérer mes priorités et à ordonner mon travail. J’ai pu réaliser que la communication était un domaine clé aujourd’hui dans la réalisation des projets dans le monde professionnel et que c’était finalement une véritable compétence que de savoir discuter, donner son avis, et échanger avec les autres pour avancer.

Ce stage a également été très formateur au niveau de mes capacités rédactionnelles mais m’a aussi appris à travailler dans l’urgence et sous les ordres de personnes qui ont l’habitude d’avoir des collaborateurs de haut niveau.

Professionnellement, parce que ces six mois m’ont permis de rencontrer des profils variés et de découvrir véritablement les métiers liées à la haute fonction publique. Ce stage, mais aussi ma semaine d’observation  m’ont ainsi éclairés sur mes choix professionnels et ont conforté ma volonté d’intégrer la fonction publique. Saisissant mieux les enjeux de la fonction publique, les dossiers qu’ils ont à traiter, leur manière de travailler mais aussi qu’est-ce qu’être un représentant de l’Etat au quotidien, je me sens particulièrement intéressée par cette voie et me sens capable de m’y épanouir dans les années futures. Ma semaine d’observation au COGIC m’aura aussi permis de découvrir une palette de métier et une organisation insérée au sein du ministère de l’Intérieur, que je connaissais pas, et m’a donnée envie de m’intéresser davantage aux questions de sécurité au sens large du terme, par préoccupation citoyenne mais aussi par préoccupation professionnelle.

J’ai eu la chance de participer à des événements de grande ampleur, de discuter avec des membres du corps préfectoral en fonctions ou honoraires mais toujours à prêts à nous donner des conseils et à nous apporter leur regard éclairé.

Ces six mois resteront pour moi six mois de cheminement personnel, d’apprentissage et de souvenirs exceptionnels.

Pauline Sabouraud
Sciences Po Toulouse 2017
Stagiaire au secrétariat permanent de l’ACPhfmi – 2nd semestre 2016